L'échange suivant de lettres entre George Sand et Alfred de Musset paraît assez innocent à première vue.
Musset s'empressa de répondre:
A première vue très romantique, ah, mais ce qu'on ne vous dit jamais - relisez donc la lettre de Sand une ligne sur deux et les premiers mots de chaque ligne de la lettre de Musset, et vous conviendrez qu'au 19e siècle, ils savaient allier le romantique et le sensuel.
-------------
George Sand est née Aurore Dupin (1804-1876). Selon la librairie virtuelle de Berry (ce lien ne fonctionne plus, vérifiez plutôt ici) George Sand, dans un siècle peu enclin à laisser la parole aux femmes, gagne sa place à force de détermination et de révolte. A 27 ans, le Figaro lui ouvre ses colonnes. Elle affine ses idéaux féministes et socialistes dans des écrits très politiques. Elle collectionne les amis et les amants, choque en fumant la pipe, en s'habillant en homme et en divorçant. Se partageant entre Paris et Nohant, elle vit une longue liaison avec Frédéric Chopin et défend avec ferveur la nouvelle République. Son dernier engagement sera pour l'écriture et pour les paysans berrichons qui la surnomment "la bonne dame de Nohant".
On dit d'Alfred de Musset qu'il a été le plus romantique des classiques et le plus classique des romantiques. D'après sa réponse claire et précise à George Sand, il semblait avoir une idée plutôt précise et concrète de la mise en pratique du classique et du romantique. Pour ses autres qualités, voici une petite biographie de ce contemporain de Rimbaud.
top
---

Deux petits cochons